On fait comment?

Tour de main, astuces, conseils,...

Les cuissons de l'agneau

Faire colorer la viande :

Il est important de saisir la viande et donc de la faire colorer en surface au préalable. Ceci pour deux raisons : la première est celle de faire en sorte qu’avec un peu de matière grasse, la surface caramélise et acquière donc du goût. La deuxième est que cette étape va protéger les sucs de la viande (elle va moins sécher) et garder un croustillant en surface.

Vous pouvez le faire dans une poêle ou cela va se faire tout seul dans un four avec une haute température (au moins 180°C-200°C après on peut baisser)

Ne pas saler tout de suite:

On nous dit souvent de ne pas saler (ou la piquer d’ailleurs) la viande en début de cuisson car le sel ferait ressortir une partie du sang. Ceci est vrai pour le cuissons longues, salez donc à mi-cuisson. Par contre pour les cuissons courtes à la poêle ou au barbecue, les sucs n’ont pas le temps de sortir, on peut donc saler.
Après il y a deux écoles et cela dépend toujours de la quantité, on peut aussi saler au début de cuisson longue pourvu qu’il s’agisse de peu de sel (cela lui permet de commencer à pénétrer autrement ce sera plus difficile de la faire après).
En conclusion, si les quantités sont très petites, pas de soucis.

Faire reposer la viande:

Une fois cuite, la viande y gagne à reposer quelques minutes. Alors que sous l’effet de la chaleur, les sucs se seront surtout concentrés au centre, une fois cuite, si elle repose, ils vont se redistribuer sur toute la viande et donc la réhydrater. En plus elle sera plus facile à couper.

Les temps de cuisson:

Gigot :

– au four entier à 200°C : 20 min chaque 500 g mais le temps diminue ensuite. Par exemple pour un gigot de 1,5 kg il faudra au moins 40-50 min (voir plus si vous l’aimez plus cuit et pas saignant)

– en tranches au four : 15 minutes sous le gril à 220°C

– en tranches à la poêle : 4 minutes environ par côté

– en ragoût (donc coupé en dés) : au moins une heure

– en cocotte au four : 2 heures jusqu’à 7 heures (là à 120°C)

Carré d’agneau entier :

20 à 30 minutes à 200°C (chaleur tournante) si on le souhaite un peu rosé sinon augmenter de 5 à 10 minutes. La température à coeur doit être de 70°C

Côtes ou côtelettes :

– au four : sous le gril et sur une grille, à 230°C pendant 15 à 17 minutes (pas besoin de le retourner). Il doit juste se former une petite croûte. Si on le souhaite plus rosé diminuer de 3-4 minutes

– à la poêle : 4 minutes environ par côté

Épaule :

– au four à 180°C : entre une heure et une heure et demie selon les dimensions

– à la cocotte couvert : là aussi au moins 1h30 jusqu’à ce qu’elle devienne tendre et se détache de l’os

– coupée en morceaux et mijotée : autour de 30 min. Si vous le souhaitez très fondant vous pouvez prolonger jusqu’à une heure à feu doux.

– coupé en morceaux et en brochettes : 6 à 7 min environ

Bon appétit!

Plantation framboisier en racines nues

Plantation possible jusqu'en mars.

Commencez par "praliner" les racines de vos plants.

Pour ce faire mélangez de la terre et de l'eau pour obtenir un genre de pâte à crêpe dans laquelle vous allez tremper les racines avant la plantation.

Pour chaque pied, faites un trou de 30 cm de profondeur dans lequel vous déposerez un peu de compost bien décomposé, avant de placer le jeune pied de framboisier (sans enterrer le collet) et de reboucher le trou avec la terre extraite au départ.

Espacez  les plants de 50 cm.

Formez une sorte de cuvette autour des plants et arrosez abondamment.

Paillez pour garder l’humidité mais renouvelez les arrosages régulièrement la première année ainsi qu’en été car les framboisiers n’apprécient pas la sécheresse estivale.

Récolte possible dès la première année !

Radis mous?

Vos radis sont tout mous! Ils ont un peu trop patienté ou pris un coup de chaud?... 

Pas de soucis. Coupez le fanes à 2 ou 3 cm et plongez les sans ôter la queue (racine) dans de l'eau fraîche. Laissez les ainsi pendant 1/2 heure, égouttez-les sans les sécher et placez-les au frais dans un récipient hermétique durant une nuit. Le lendemain il auront retrouvé leur croquant.

D'une manière générale, coupez les fanes pour conserver vos légumes (radis, carottes, navets,...) ce sont elles qui vont en absorber l'eau et les ramollir.

Je vous débarrasse de...?

Afin de vous faciliter les choses je réponds ici à qqs questions posées sur le recyclage et la récupération des emballages utilisés pour les commandes.

Je peux réutiliser:

Les sacs papier et "plastique" des légumes...

Les boites à oeufs, 6 et 12...

Les élastiques...

Les clips des lots de 4 yaourts, riz au lait et crème choco...

Les pots de rillettes et pâtés en verre...

Les pots de Miel "Vincent Fourneret"...

Les bocaux à sytème type "Le Parfait"...

Les barquettes de fraises, champis BIO,...

Mais je ne récupère pas:

Les bouteilles de jus de pomme, raisin, vin , bière...

Les pots de crème, fromage blanc, faisselle,...

 

Voilà je crois que j'ai fait le tour

Merci à toutes et tous

 

Ail, oignons, échalotes...

Avec le printemps, les légumes à germe, on tendance à s'abimer plus vite.

En effet, ils veulent faire comme les autres et pousser! Dans la nature, la partie que nous consommons va se dégrader pour nourrir le germe et générer une nouvelle plante.

Deux solutions, vous les plantez au jardin et vous les laissez faire ou vous les ralentissez un peu.

Pour l'ail, cassez la tête de manière à libérer les gousses et placez-les au frais, au sec et à l'abri de la lumière.

Pas de boite hermétique!!! cela les ferait moisir.

Autre option plus radicale, la congelation des gousses épluchées. À utiliser ensuite comme des farîches.

Pour les oignons et les échalotes, le plus simple est de les émincer ou de les hacher et de les congeler.

La simple mise au frigo est à éviter, car il m'aiment pas trop et deviennent moins digestes.

Voilà

Conserver vos oeufs

...Faut-il donc les conserver au frigo ou non?

Dans les deux cas, ne lavez pas vos oeufs (sauf avant usage) cela aurait pour effet de détèriorer la cuticule.

Jetez ou consommez très rapidement les oeufs à coquille félée ou cassée. 

Hors réfrigérateur, il est possible de les conserver dans un endroit sombre, frais, sec et aéré. Pas plus de risque qu'au
réfrigérateur, voire moins. Au réfrigérateur, la conservation est évidemment bonne. Le problème survient lorsque l'on en retire les oeufs: le changement de température provoque une condensation qui va altérer la qualité de la cuticule et favoriser les bactéries. Ce n'est pas un problème s'ils sont préparés et consommés de suite, mais peut le devenir si vous les remettez à nouveau dans le réfrigérateur ou si leur consommation est différée.
En France et en Europe, les oeufs  ne sont pas transportés, ni conservés en zones réfrigérées, mais à temperature ambiante. 

Source "Terre Vivante"

Pensez aussi que la coquille de l'oeuf étant perméable à l'air, le blanc peut prendre l'odeur d'aliments présents dans votre réfrigérateur...

Avec les doigts!

Préférez "déchirer" les feuilles de basilic plutôt que de les hacher au couteau. Vous limiter ainsi l'oxydation de la coupe, le noircissement et selon la variété, de l'amertume. Dommage!

Pour les plus grosse feuilles, retirez les côtes prinsipales centrale comme pour les épinards et conservez-les avec les tiges pour parfumer une bouteille d'huile ou de vinaigre.

 

Légumes au frais

Tout d'abord, il faut savoir qu'il est préférable de consommer le plus rapidement possible les légumes après les avoir achetés, puisque leur teneur en vitamines et en sel minéraux est de moins en moins optimale au fil des jours qui passent. Toutefois, comme vous  vous faites livrer vos fruits et légumes en "circuit court", vous avez au moins l'assurance qu'ils ne sont pas demeurés plusieurs jours sur des palettes et dans des camions... C'est déjà un avantage.

Mais connaissez-vous vraiment la bonne façon de les conserver? 

Les asperges

On conseille de les conserver dans des essuie-tout humides ou debout dans 2 cm d'eau. Elles tiendront le coup pendant environ 4 jours. Quand leur tige est molle et que leur pointe est ouverte, c'est qu'elles rendent tranquillement l'âme!

Les radis

Les fanes, tant qu'elles sont bien vertes, vous pouvez les conserver comme la salade. Il est de toute façon préférable de les couper rapidement à 2 cm du collet pour la conservation des radis. 

Les radis, eux, sont à laver sans ôter ni la base des feuilles, ni la "queue" pour qu'ils ne boivent pas d'eau... Une fois égouttés, vous les placer dans une boite hermétique au frigo et ils se conserveront jusqu'à 10 jours.

N'ayez pas peur si vos radis sont un peu mous (la chaleur leur fait souvent cette effet) après 12 heures dans leur boite, au frais, ils auront retrouvé leur croquant.

Le concombre

Bien qu'on ait l'habitude de ranger le concombre dans le tiroir à légumes du frigo, il faut savoir qu'il flétrit plus vite au réfrigérateur. Il trouvera donc, lui aussi, sa place dans le bol à légumes. Si vous savez que vous ne le mangerez pas rapidement et que vous décidez de le garder quand même au frigo, il se conservera entre 5 à 7 jours.

Les champignons

On ne les lave pas et on les conserve dans des essuie-tout secs ou dans un sac de papier. Ils se conservent de 5 à 7 jours au frigo.

Le céleri rave

Vous  placez le céleri dans un sac hermétique perforé ou dans un linge humide. Il se conservera de 1 à 2 semaines.

Le céleri branche

Enroulé dans un torchon humide dans le bas du frigo 3 à 5 jours.

La carotte

Si elle est présentée en botte, il est recommandé de couper ses feuilles. Comme les carottes perdent rapidement leur humidité, on suggère de les placer dans un sac de plastique troué. Elles auront une durée de vie d'environ 1 à 3 semaines.

Les salades

Les laver et bien les sécher avant de les mettre au frigo. Placer les feuilles entières dans un contenant de plastique hermétique ou dans un sac en plastique perforé, avec un morceau d'essuie-tout qui absorbera l'humidité. Elles seront prêtes pour la consommation. La laitue se conservera 3 à 5 jours, la batavia jusqu'à une 1  semaine, la frisée  de 2 à 3 jours.

Les haricots verts ou jaunes

Il est recommandé de les mettre dans un sac de plastique troué dans le bac à légumes. Ils demeureront intacts pour environ 2 à 3 jours.

Les échalotes ou oignons frais

Ils se conservent environ une semaine. Comme les céleris, ils se conserveront plus longtemps dans un bac hermétique, sans humidité.

Le chou

Le chou est un autre légume d'hiver qui se conserve bien cru pendant au moins 2 semaines. Vous pourrez le placer dans un sac en plastique perforé. Par contre, lorsqu'il est cuit, il a tendance à surir rapidement. 

Les chou-fleurs

On serait tenté de couper les choux-fleurs en bouquets pour gagner de l'espace, mais il est recommandé de le laisser tel quel avec les feuilles qui le recouvrent. Elles prolongent sa fraîcheur. Le chou-fleur se conserve environ 10 jours, dans un sac perforé. Si vous voyez des taches apparaître sur le légume, c'est qu'il a déjà perdu beaucoup de ses vitamines.

Les brocolis

Les brocolis se conservent dans un sac en plastique perforé entre 2 et 5 jours. 

Les tomates

Les tomates (même si c'est un fruit et non un légume!), supportent mal le froid et perdent de leur saveur lorsqu'elles sont conservées au frigo. On suggère donc de les placer dans un sac de papier et dans un bol à fruits sur le comptoir, puis d'éviter qu'elles se touchent. Une tomate trop mûre, qui commence à moisir, pourrait contaminer les autres. Elle se conservera environ une semaine à l'abri de la lumière. Lorsqu'elle est bien mûre, elle se conservera environ 2-3 jours au frigo. Prenez garde aussi de ne pas retirer la queue de la tomate qui aide cette dernière à préserver son bon goût.

Le poivron

Il se conserve dans le bac à légumes environ 1 semaine. Dès qu'il devient mou et commence à avoir des taches, il n'est plus très nutritif.

La courgette

Elle se conserve environ 1 semaine dans le bac à légumes. 

L'aubergine

Elle n'en a pas l'air, mais elle assez fragile : au bout de 5 à 7 jours passée dans le tiroir à légumes, elle se parsèmera tranquillement de taches brunes.

Les légumes racines

Pour les légumes racines comme les betteraves , on suggère de couper les feuilles. La betterave restera fraîche pendant environ 2 semaines à 1 mois tandis que les radis auront avantage à être placés dans un sac de plastique troué pour environ 1 semaine.

Les oignons, l'ail, les pommes de terre

Ces derniers non plus ne doivent pas être réfrigérés. Ils aiment les endroits secs, sombres et frais. Une chambre froide ou une garde-robe de sous-sol convient parfaitement. On conseille, si possible, de les retirer de leur sac d'emballage et de les étendre sur une surface plane de façon à ce qu'ils ne se touchent pas entre eux et ne se contaminent pas. L'oignon jaune pourra se conserver ainsi 2-3 mois. La pomme de terre jusqu'à 6 mois, mais sachez que plus la température est froide ou plus elle est exposée à l'humidité, moins longtemps elle survit!

 

Si vous avez des astuces perso, n'hesitez pas à commenter ce billet! Merci

Les bons plants des Terroirs

Si vous trouvez des "tomates" toute l'année, ce n'est pas le fruit du hasard ni celui de la nature... la tomate est celui de l'été et de l'été bien avancé!

Comme ces bons amis, le poivron et l'aubergine, elle ne sera vraiment elle même qu'à partir du mois d'août. 

Traditionnellement, les semis se font début Mai et la plantation mi-Juin. Les variétés modernes et spécifiques supportent des semis plus précoces pour être plantées début mai et sous serre.

Vous pourrez trouver en magasins spécialisés (dans la vente) de magnifiques plants élevés bien au chaud et bien nourris, qui, une fois dans votre jardin mettront des jours,voir des semaines à s'acclimater et au final ne produire que qqs pauvres fruits fatigués.

S'il est cultivé dans de bonnes conditions et surtout à un rythme naturel, votre pied de tomates pourra produire ses 6 à 7 kg sans problème, sans renfort excessif d'engrais ou autres produits "miraculeux" inutiles...

Un plant de tomates pourra être planté dès qu'il aura atteint selon la variété, ses 10/15 centimètres.Il profitera ainsi d'un meilleur développement racinaire et n'en sera que plus résistant et donc plus productif. 

En suivant les conseils de plantations suivants, vos pieds de tomates rattraperont rapidement ceux issus des jardineries et vous offriront une bien meilleur production de fruits, tant en qualité qu'en quantité.

. Pour planter en pots vos pieds de tomates (cerises et autres), choisissez des pots de 30 cm de profondeur minimum.

Arrosez vos plants avant de commencer la plantation.

Remplissez les pots à moitié d'un mélange humide de terre du jardin et de terreau maison ou pas.

Sortez les plants de tomates de leurs godets et posez-les dans les pots et complétez avec le mélange terre/terreau en vous arrêtant au niveau de la première couronne de feuilles. Arrosez. 

Vous ajouterez du mélange au fur et à mesure de la croissance du plant, jusqu'en haut du pot et finirez par une couche de tonte de gazon séchée ou d'un paillage de feuilles, par exemple.

La tige ainsi enfouie va générer de nouvelles racines qui vont assurer le bon développement de vos pieds de tomates et garantir une belle production de fruits. 

Pensez à protéger le pot du soleil, en cas de fortes chaleurs...et nourrissez régulièrement mais sans excès vos pieds de tomates d'engrais biologique.

Si vous plantez en pleine terre, considérez le niveau du sol comme le haut du pot et procédez de la même manière.

Plantation tomates

 

 

Glacer à blanc...

Une cuisson simple et idéale pour tous les légumes racine, le glaçage à blanc.

Détaillez vos légumes en rondelles, dés ou bâtonnets.

Placez les dans une sauteuse ou poêle large, couvrez "tout juste" d'eau, ajoutez du beurre (soyez généreux! 30gr pour 500gr de légumes) et du sel.

Cuire à couvert et à feu doux jusqu'à évaporation de l'eau.

Verifiez la cuisson (les légumes restent fermes). Ajoutez un peu d'eau et continuez, si vous souhaitez qu'ils soient plus moelleux.

En fin de cuisson, laissez reposer 2 à 3 minutes sans découvrir, puis mélangez délicatement  pour bien enrober le légume du jus beurré présent au fond de votre poêle.

Y'a plus quà!

 

Cuire votre magret

 Dégraissez en coupant la partie de peau qui déborde la chair sur le tour du magret et dénervez le coté chair.
 Quadrillez la peau au couteau pour faciliter la cuisson et assaisonnez les sillons ainsi formés avec du gros sel et du poivre mignonnette.
 Déposez le magret côté peau dans une poêle préalablement réchauffée et laissez cuire unilatéralement à feu très doux, pendant 8 à 10 minutes (pour qu'il  soit rosé).
 Pendant la cuisson, assaisonnez le côté chair.
 Lorsque le sang suinte, retournez rapidement le magret côté chair et laissez cuire pendant 30 secondes à 1 minute.
 Votre magret est prêt
à etre dégusté!